André Malraux
Collège
Marseille
 

Sortie dans le Var 12/13

mardi 7 mai 2013

Un petit chemin.

Le 12 Avril 2012 les élèves des classes de 5ème1 et de 5ème8 se sont levés un peu plus tôt en cette veille de vacances !

Après quelques retards et quelques difficultés habituelles des sorties, ils finirent par partir : Direction la Seyne-sur-Mer dans le Var.

Le temps de qu’ils posent quelques questions comme "Madame, est-ce qu’on peut sortir nos téléphones ? Monsieur, combien y a-t-il d’heures de trajet ?… Nous arrivâmes sur la Corniche Varoise.

Après avoir admiré la vue, un groupe descend du car pour la randonnée, l’autre reste à l’intérieur pour être emmener jusqu’à la station, 150 mètres en dessous.

JPEG - 148.9 ko
Toulon
Vue sur la rade de Toulon. On y voit la plage des Sablettes.

La station d’épuration Amphitria.

Nous sommes rejoint par M. Arnaud l’un des ingénieurs qui a conçu l’usine. Celui-ci nous guide à travers un tunnel creusé à même la roche jusqu’au pied de la falaise.

Voilà que nos chères têtes blondes commencent à se plaindre ! En effet l’odeur qui règne dans ce genre d’usine n’est pas celle du parfumerie. Mais malgré leurs plaintes exagérées, ils s’en accommodent au bout de quelques minutes !

Il nous emmène tout d’abord dans une voir un petit film présentant les lieux et leur histoire. Nous regardons ensuite une exposition photo sur la construction de la station d’épuration. Une BD et une plaquette explicative sont offert aux élèves.

JPEG - 157.3 ko
Exposition gauche
JPEG - 158.2 ko
Exposition droite
JPEG - 119.7 ko
Animation

La visite peut alors commencer : nous sommes emmenés sur une grande terrasse de laquelle nous réalisons que nous nous trouvons au niveau de la mer et qu’une digue gigantesque nous en protège.

JPEG - 221.5 ko
Polypodes de béton
Ces blocs qui s’imbriquent forment une grande digue.

Nous continuons la visite en entrant dans le vif du sujet : dégrilleurs, bacs de décantation et de déshuillage… Le bruit des pompes nous empêche de communiquer, nous nous référons à de grands panneaux explicatifs. Enfin le four qui brûle les boues et dont les fumées sont traitées : il est impressionnant, 30 mètres de haut !

JPEG - 136.3 ko
Décanteur lamellaire
JPEG - 164.8 ko
Panneau explicatif
JPEG - 119.6 ko
Haut du four
JPEG - 127.3 ko
Laboratoire

On revoit concrètement le fonctionnement d’une station d’épuration du cours de physique chimie. On comprend comment l’usine a été intégrée à l’environnement et au paysage pour la technologie. On apprend aussi que des pneus ont été recyclés pour protéger la station des chutes de blocs provenant de la falaise.

La plage des Sablettes.

L’heure est venue de manger ! Pour cela il faut attendre l’autre groupe mais les estomacs grondent : vite ! Nous allons sur l’isthme des Sablettes à la limite entre la Seyne et Saint-Mandrier : il faut d’abord traverser un beau parc sur le thème de la végétation Méditerranéenne. Le vent s’étant un peu levé nous nous installons sur un amphithéâtre de verdure mieux abrité que la plage.

JPEG - 155.3 ko
Les Sablettes
Les élèves profitent de l’air marin

Moment de repos bien m&eacuterité pour ceux qui ont marché et d’air frais pour ceux qui faisaient mine de s’étouffer à l’entrée de l’usine.

Malgré tout ils trouve encore l’énergie de courir dans tout les sens pour se défouler ! Nous emmenons ceux qui veulent sur la plage.

JPEG - 208.4 ko
Parc
Ils profitent aussi des pelouses pour digérer.

Le massif du Cap Sicié.

Et c’est déjà l’heure de repartir ! Retour sur la corniche et échange des groupes. C’est parti pour deux bonnes heures de sport ! Il faut d’abord grimper sur le sentier des Terres Gastes (Terres gâtés en provençal c’est-à-dire impropres à la culture et donc sauvages !). On y rencontre diverses espèces caractéristiques : le chêne vert (yeuse), le chêne-liège (qui sert à fabriquer les bouchons), le filaire, les différents cistes, la lavande sauvage, le thym, le romarin, les pins… La vue est splendide, le regard porte de Toulon aux îles d’Hyères. Mais il faut encore marcher, le sentier se fait plus étroit, on monte maintenant à Notre-Dame-du-Mai qui est construite au sommet (358m). Le panorama est une fois de plus exceptionnel, on ne voit d’abord que la forêt à perte de vue mais arrivé tout en haut, on peut observer d’un seul coup d’œil tout ce qui se trouve entre les calanques de Cassis et l’île de Port-Cros !

JPEG - 220.5 ko
Lavande
JPEG - 256.5 ko
Romarin
JPEG - 172.5 ko
Filaire
JPEG - 107.3 ko
Ciste
JPEG - 254.5 ko
Thym

On profite de cette pause pour sortir les crayon : les élèves dessinent le paysage de la rade de Toulon. On y constate le rôle de l’eau : Les organismes marins ont formé les massifs calcaires, la pluie et le vent les ont modelés. La mer a vu l’isthme des Sablettes relier l’île de Sicié au continent (aujourd’hui Saint-Mandrier). Elle a aussi vu l’île de Giens rattachée aux plaines d’Hyères par deux tombolos (cordons) de sable.

JPEG - 194.5 ko
ça monte !
La forêt devient maquis et un beau paysage s’offre à nous !
JPEG - 142.6 ko
Notre but !
Le somment approche, bientôt nous serons à côté de la grande antenne...
JPEG - 129.4 ko
Captivant
Certains s’arrêtent pour admirer...
JPEG - 185.2 ko
En bas la station
D’autres observent là où ils étaient il y a peu.
JPEG - 99.8 ko
Au loin
Au loin la presqu’ile de Giens et les îles d’Hyères.

On constate sur ce massif des roches un peu particulières, les phyllades. Elles ressemblent à des ardoises grossières parfois veinées de quartz.

JPEG - 121 ko
Tous là
La 5ème8 au complet au pied de la vigie.


Les photographie ont été prises par les accompagnateurs de la sortie. Les visages apparents ont été floutés.

 
Collège André Malraux – 250 rue Albert EINSTEIN - 13013 Marseille – Responsable de publication : Mme RICARD TETTELIN
Dernière mise à jour : mardi 15 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille